≡ Menu

« Si l’homme a besoin du langage, ce n’est pas seulement pour communiquer du sens, c’es en même temps pour écouter et reconnaître son existence » Gao Xingjian.

Dans un cadre professionnel, où vos seuls objectifs sont d’informer, éduquer, persuader, charmer et vendre, votre niveau de communication doit être optimal et sans faille.

Ceci débute par une bonne écoute, une écoute active. Vous remarquerez que j’utilise le verbe écouter et non entendre. Entendre, c’est ce que les adolescents font. Vous leur parlez et ils ont une vague impression que quelqu’un essaie d’entrer en contact avec eux. Une force extérieure qui fait des sons… Malheureusement, les systèmes planétaires sont souvent trop mal alignés afin d’établir le contact.

Écouter signifie prêter attention à ce que l’on entend. Vous prêter attention, je vous parle d’écoute active ici, en posant des questions afin de corroborer l’information que votre interlocuteur vient de partager, préciser un point ambigu, pendre des notes afin de vous souvenir et démontrer à votre client que vous êtes intéressé par ses propos.

Une fois que vous aurez écouté, aurez-vous le droit de parler. Pas avant!  Voici l’autre action de la communication : la parole.

Celle-ci devra être claire, simple, dénudée de termes techniques et de jargons de l’industrie, mais dotée d’un vocabulaire riche en images afin que vous pussiez illustrer des propos et des concepts plus lourds à comprendre par des exemples pris du quotidien. Les plus créatifs et imaginatifs savent de quoi je parle.

J’attire votre attention sur une autre facette du corps humain que certains d’entre nous ne comprennent pas : la parole est souvent plus rapide que la capacité de notre interlocuteur à écouter et comprendre l’information que vous lui transmettez. Plus précisément, parlez plus lentement, beaucoup plus lentement.

Combien de fois devez-vous écouter un message téléphonique parce que le bougre qui vous interpelle a laissé son numéro de téléphone à la vitesse de la lumière? S’imagine-t-il que mon être vibratoire est en parfaite synchronicité avec le débit infernal de sa bouche?

Alors, j’ai un petit truc pour vous : ralentissez votre débit lorsque vous parlez avec quelqu’un pour la première fois. Vous donnerez l’opportunité à votre interlocuteur de s’ajuster à votre rythme et vous pourrez en retour, vous ajuster au sein. Une fois la connexion établie, vous pourrez revenir à un débit plus normal.

Bonne discussion!