≡ Menu

On se connait?

Il y a deux semaines, j’ai envoyé une invitation à connecter sur LinkedIn à une personne que j’avais rencontrée précédemment lors d’un conseil d’administration.

Avant d’envoyer mon invitation, j’aurais dû me rappeler les conseils de Jeffrey Gitomer : ¨Votre capacité à construire un réseau performant est directement relié à votre détermination et à votre engagement à investir le temps nécessaire pour bâtir des relations de qualité. Avec de la chance – votre réussite est entièrement en votre pouvoir.

Les échanges courriels vont comme ceci :

  • Anne-Marie: Je vous invite à faire partie de mon réseau professionnel en ligne sur le site LinkedIn
  • David (Collins): Est-ce qu’on se connait?
  • Anne-Marie: Cher Monsieur Collins: À moins que je fasse erreur, il y a deux semaines, nous avons tous les deux participé au conseil d’administration de la compagnie ABC. Salutations.
  • David (Collins): Anne-Marie, bien sûr! J’avais 32 demandes auxquelles j’ai répondu en rafale de façon un peu abrupte j’en conviens!
  • Anne-Marie: David: Alors, au plaisir de connecter avec vous sur LinkedIn. Bonne soirée
  • David a accepté votre demande

Ce qui me préoccupe, n’est pas tant le fait que David ne se souvenait pas de moi. Après tout, David est une personne influente et très en demande. Pour de meilleurs résultats, je dois avouer qu’il aurait fallu que je personnalise ma demande LinkedIn. D’ailleurs, je ne suis peut-être pas aussi mémorable que je le croyais!

Nous avons la responsabilité de notre réputation. Nous sommes tous imputables de ce que l’on dit, de ce que l’on fait et de la manière dont nous influençons les gens. Vous avez le droit de garder le silence. Si vous renoncez à ce droit, tout ce que vous direz pourra être utilisé contre vous. C’est comme laisser votre ADN sur une balle d’un fusil!

Qu’il s’agisse de vos activités professionnelles ou personnelles, vos actions vous colleront à la peau. Depuis le Bing Bang Web, les paroles transitent à la vitesse de la lumière. Aussi bien utiliser la technologie à notre avantage – l’utiliser pour améliorer notre réputation en apportant un impact positif aux niveaux local et international.

Pour alimenter notre réflexion sur l’impact de notre conduite et de nos interactions, je vous invite à considérer ce qui suit :

¨Plusieurs employeurs se questionnent s’ils peuvent, ou devraient tenir compte du comportement d’un employé dans le cadre de ses activités personnelles (i.e. hors travail). Comme il n’existe pas de solution universelle à cette question, cela dépend entièrement des circonstances entourant un cas particulier.¨

¨On observe une tendance accrue de la part des employeurs qui étudient la question du comportement des employés et qui envisagent de prendre des mesures, incluant des mesures disciplinaires pour aborder la même question. Vous trouverez l’intégralité du texte de Kate McNeill-Keller, McCarthy Tétrault publié sur le blogue du Ontario Employer Advisor, et qui a pour titre : When Your Business Becomes My Business – Dealing with Off-Duty Conduct.¨

Enfin, le choix nous appartient. Je sais ce que je dois faire. Et vous, le savez-vous?

Anne-Marie Cordeau
Proactive Risk Management

Communiquez avec nous pour connaître comment nous pouvons vous soutenir
1-514-444-3218
www.parminc.com